[Devoir] Extension transmedia pour « Downton Abbey »

Je me suis inscrite à un Mooc (pour Massive Open Online Course, soit un cours en ligne) traitant de la narration transmedia. Chaque semaine, une activité (un devoir quoi) est demandé aux étudiants en rapport avec le thème de la semaine.

Voici une copie de ma copie.

Thème de la semaine: Transmedia et série TV

Consigne: Imaginer une extension Transmedia pour une série télévisée de votre choix.

Votre activité devra comporter :

  • une explication de l’apport pour l’univers,
  • une explication du choix de la plateforme choisie
  • une description du contenu narratif additionnel.

Série TV choisie: Downton Abbey (attention spoilers majeurs)
Projet d’extension transmedia: publication du Journal de tranchées de Matthew Crawley

Présentation
Avec la mort de Mathew Crawley lors du Christmas Special inter-saisons 3 et 4, la série a perdu un de ses personnages les plus importants. S’il est hors de question de le ressusciter- le style de la série ne s’y prête absolument pas-, il est cependant possible d’approfondir sa psychologie et son histoire par la publication de son journal de tranchées: un journal intime rédigé entre 1914 et 1917.

Apport narratif
La saison 2 de Downton Abbey commence en 1916 alors que le Lieutenant Crawley est au front depuis deux ans déjà. Nous n’avons pas de renseignements sur ce qu’il a vécu durant ces deux ans, ni ce qu’il a ressenti.
Plonger au coeur de ses pensées sera l’occasion  de mieux le connaître, de découvrir certains évènements ou souvenirs, d’en apprendre plus sur son père.
Ce sera l’opportunité pour les lecteurs de vivre sa rencontre avec Lavinia Swire et leurs fiançailles. Peut-être il y a-t-il derrière celles-ci autre chose qu’une simple envie de vivre au jour le jour.
Afin d’augmenter l’interdépendance avec la série, des lettres seront jointes à l’intérieur du livre.

Il permettra de faire le lien avec la saison 1 (qui s’achève avec la déclaration de guerre) et se poursuivra durant la saison 2. Ses réactions aux évènements de la saison 2 seront également consignés.

Plate-forme choisie
Pour immerger le spectateur dans le monde de Downton Abbey, il paraît peu adéquat de faire appel aux nouvelles technologies de l’information mais au contraire de s’appuyer sur un des piliers de cette série: nostalgie d’une époque plus élégante.
C’est pourquoi l’écrit, le papier, le palpable, est tout indiqué.

En 1916, le Feu d’Henri Barbusse, un roman autobiographique sur son expérience pendant la guerre, gagnait le prix Goncourt.
Il y a quelques années, Paroles de Poilus, un recueil de lettres, avait un vrai succès de librairie.

De tels ouvrages permettent au public de tenter de comprendre et de s’approprier cette expérience tragique, loin des cours d’histoire et de leurs cartes déshumanisées.

Rapprocher le lecteur de l’inimaginable, et le rapprocher du personnage, tel est le but de cet ouvrage.

Mise en place proposée
Les commémorations de la Grande Guerre approchants, il paraît opportun de publier cet ouvrage durant l’année 2014.

Rédigé entre 1914 et 1917, le capitaine Crawley perd son carnet lorsqu’il est porté disparu et échappe de peu à la captivité. Un soldat allemand le ramasse et le conserve.
Ses descendants décident de le publier à l’occasion du centenaire du début de la première guerre mondiale. Aucun nom d’auteur n’est mentionné, simplement « Capitaine Tommy », mais les protagonistes de la série le seront dans le corps du livre. Nous verrons si cela mettra la puce à l’oreille des lecteurs.

On veillera à utiliser un éditeur allemand et conclure des contrats de traduction.

L’ouvrage sera vendu dans les rayonnages « commémoration de la Grande Guerre ».

Ces différentes mesures ont pour but de brouiller la frontière entre fiction et réalité.

Il est encore temps de s’inscrire pour ce cours, ça se passe par.

4 Commentaires

  1. Le concept est très intéressant bien que je ne connaisse pas l’univers de Downton Abbey.

Laisser un commentaire