[COPS] Detective Tracy June « Thunderblast » Adams

Background:

Appelez-moi June. Je déteste qu’on m’appelle Tracy. Qui s’appelle Tracy de nos jours d’ailleurs?
J’ai 24 ans et je viens d’entrer au LAPD par le programme de recrutement d’anciens sportifs. Ce qui m’a valu ce mode de recrutement? Mes deux années dans l’équipe de boxe féminine d’UCLA, l’université de LA. J’ai été virée en fin de deuxième année alors que j’étais qualifiée pour la demi-finale universitaire des poids plume. Si j’ai les boules, évidemment, vu la façon dont ça s’est passé.

Le matin du combat, j’ai appris  que je ne pourrai pas avoir mon traitement dopant pour le combat. Soi disant que les stocks n’avaient pas été refaits. Autant dire que j’ai dérouillé le soir. Mon adversaire, elle, avait été approvisionnée. Ils ont pris le prétexte de mon KO pour tailler dans le budget de la boxe féminine de l’université, pour « résultats insuffisants ». A la rentrée suivante, ils avaient un joli quarterback tout neuf et moi j’étais à la rue. Le transfert du quaterback et le chèque qui l’accompagnait étaient signés depuis plusieurs mois.
Quand je l’ai appris, j’ai fait une connerie. J’ai contacté Truman Scullins, reporter au « Sports in LA » qui avait fait quelques papiers sur moi, et je lui ai tout déballé, tout ce que j’avais pu apprendre de louche dans la boxe universitaire: les magouilles, les pots-de-vin, les injustices, les drogues illégales. Il a compati, fait quelques recherches et publié un papier. Évidemment, c’était édulcoré par rapport à la réalité, son rédac chef s’en était assuré. Mon nom n’a été cité nulle part. Truman est un de ceux qui protègent leurs sources. Les pontes d’UCLA ne se sont même pas donnés la peine de demander un droit de réponse.

 
J’ai bien essayé de continuer à boxer, en allant dans des petites salles, des combats de gala, des cours dans des salles de fitness, ce genre de choses. Personne n’a accepté alors que mon palmarès était pas ridicule. Je pense que ces bâtards d’UCLA ont passé le mot pour que je trouve pas d’engagements.
Oh j’aurais pu continuer mes études de droit, si j’avais eu une bourse non sportive ou les finances. C’est pas avec un père plombier et une mère femme de ménage qu’on a les moyens de payer plein pot l’université. Un emploi du temps de sportive me permettait pas d’être suffisamment assidue en cours pour avoir de bonnes notes. Une bourse était donc exclue. Avant, j’étais une noire qui boxait pas mal et rien d’autre. Je n’étais même plus ça.

 
Un soir, j’ai pété les plombs. On rentrait d’une soirée avec Josh, mon mec d’alors, je conduisais. A un carrefour, il y a un connard qui m’a fait une queue de poisson avec sa bagnole de sport. Manque de bol pour lui, yavait un embouteillage un peu plus loin. Je suis sortie de la voiture pour l’engueuler. Josh est sorti pour me calmer. Les autres sont sortis de leur caisse. J’en ai envoyé deux au tapis mais les trois autres nous ont passé à tabac. Je me suis réveillée à l’hôpital, au chevet d’un Josh qui m’a dit qu’il voulait plus rien à voir avec moi.
J’ai traversé une mauvaise passe. Impossible de trouver des combats rémunérés. Pas dans le circuit légal. Alors j’ai fait quelques combats sur le ring clandestin du Cesar’s Bar de Trevor Jones, un bookmaker indépendant. Ca payait pas mal mais mes adversaires étaient des brutes sans technique. Je m’ennuyais à les aplatir en quelques coups.
Ça a duré quelques mois, jusqu’à ce que je recroise par hasard Susan Hardwick à la boutique de sport où j’ai l’habitude de me fournir en matos. Susan travaille au service sport-études d’UCLA et est bien la seule qui m’a témoigné un peu de compassion dans cette sale affaire. On échange quelques nouvelles et là elle me parle des dossiers qu’elle monte pour d’anciens étudiants qui vont intégrer le COPS. Elle me glisse que si ça m’intéresse, elle ferait passer mon dossier avec les autres. Ses bâtards de patrons n’en sauront rien.
J’y ai réfléchi quelques jours et je me suis dit que ça pourrait le faire. Ça me donnerait un but au moins. J’ai appelé Susan et quelques mois plus tard, me voilà, je viens de signer mon contrat. J’intègre demain l’académie de police pour une courte formation avant de rejoindre le COPS. J’ai bien l’intention de travailler dur et d’être au niveau des autres, même si je dois prendre des cours du soir pour ça. Je me fais pas trop de souci pour les épreuves physiques, mais tout le reste… la procédure, les lois…c’est pas les quelques cours de droits auxquels j’ai assisté qui vont me permettre de lutter contre les avocats friqués de la haute.

 
Côté famille, nous sommes cinq frères et soeurs: Susan, mon aînée de 3 ans qui est serveuse dans un fast-food, moi, Tom et Alice qui sont au lycée, et Jonathan le petit dernier qui est encore en primaire.

 
J’ai de bonnes relations avec ma famille, excepté ma sœur Susan qui me pardonne pas d’avoir été à l’université et d’avoir gâché mes chances selon elle. Susan, elle est intelligente, elle aurait eu le niveau, j’en suis certaine. Mais elle a pas pu avoir de bourse et nos parents avaient pas les moyens. Alors, elle vend des cheeseburgers et elle met de l’argent de côté pour faire une formation de comptable.

 
Côté passe-temps, je suis une adepte du surf où je me défends pas mal. J’ai fait le buzz sur le net, il y a deux ans, quand je me suis filmée dans le tube d’une vague de Hawaï avec un requin blanc juste derrière. Entre nous, c’était absolument pas prévu et ça a été la plus grande peur de ma vie. Quand je suis arrivée au bord de la plage, le grand blanc n’était plus visible. Maintenant, je fais super gaffe quand je vais sur un spot de surf. Je suis pas une de ces tordus qui trouve ça cool le surf au milieu des requins.

 
Un détail pour finir? Je suis addict aux Green Life Tablets, j’en ai toujours dans mon sac, au cas où j’aurais une petite faim.

 

Nom: Tracy June Adams

Surnom : Thunderblast

Ethnie: afro-américaine

Origine: fille d’ouvrier
Etudes: High School
Membre du COPS : Sportif haut niveau

Carrure: 3
Charme: 2
Coordination: 4
Éducation: 3
Perception: 3
Réflexes: 4
Sang-froid: 3
Pts de vie: 29
Pts d’adrénaline: 2
Pts d’ancienneté: 0

 

Compétences:
arme d’épaule: 6+
arme d’épaule [fusil à pompe]: 5+
arme de contact: 7+
arme de poing: 7+
athlétisme: 7+
athlétisme [surf]: 6+
bureaucratie: 8+
conduite [voiture]: 7+
corps à corps [coups]: 5+
discrétion: 7+
informatique: 7+
instinct de flic: 9+
premiers secours: 8+
scène de crime: 7+
intimidation : 6+
connaissance [droit]: 8+
connaissance [médias]: 8+

 

Stages:
Punching-ball
Matraquage

Langues: anglais, espagnol, portugais

(Niveau) Relations:
Informateur:
(2)Trevor Jones: bookmaker indépendant, tenancier du Caesar’s Bar

Alliés:
(3)Truman Scullins: journaliste sportif au « Sports in LA »

(2)Susan Hardwick: administratrice au programme sports-études de UCLA

 

June possède un mobile-home dans le désert, cadeau de son oncle Sean pour sa sélection dans l’équipe d’UCLA.

 

Un Commentaire

Laisser un commentaire