Minecraft

Vous avez peut-être entendu prononcer ce nom par une de vos connaissances: Minecraft. Et vous vous êtes dit: quel intérêt de jouer à un jeu où il n’y a rien à faire?

Du moins, c’est ce que je me suis dit la première fois qu’on m’en a parlé.

Mais qu’est-ce que Minecraft?

Un petit aperçu:

C’est un jeu vidéo lancé en 2009 par Markus Persson (pseudo: Notch), de type bac à sable.

Vous n’avez pas de quête à suivre, pas de cinématique, pas de pnj au charisme foudroyant, pas de fin d’histoire où vous devez ranger votre boîte dans le placard en espérant une suite, pas de DLC payants tentant de rendre viable un jeu non fini…

Mais qu’est-ce qu’on y fait concrètementt dans Minecraft?

On fabrique des outils qui permettent de récolter des ressources qui vont permettre de faire d’autres outils. On construit un ou plusieurs chez-soi sans autre limite que notre imagination et notre patience. On tape les monstres qui sortent la nuit, ou on choisit de rester tranquille chez soi à les narguer.

Je décrirais ce jeu comme un jeu zen: pas de crise cardiaque car un ennemi inattendu vient de vous tuer, pas de QTE impossible à réaliser qui diminue la durée de vie de vos manettes. Hier, j’ai passé une heure à empiler des cubes de verres pour faire une pyramide. La veille, j’ai placé des rails pour faire une ligne de chemin de fer entre ma maison et mon puits de pétrole.

Les graphismes

Le look du jeu est très particulier: c’est cubique et pixellisé. Ça peut choquer au premier abord, mais ça permet notamment au jeu de tourner sur des machines peu véloces.

On s’y fait ou on installe un pack de textures qui vient modifier tout ça.

J’en arrive à la principale force du jeu: son adaptabilité et sa communauté (oui, ça fait deux choses, mais elles sont indissociables).

Les joueurs, quand ils sont motivés et que l’on leur permet, ils sont fous: ils développent des mods qui permettent d’enrichir le jeu de base. Quelques exemples: ajout de gestion de l’électricité avec des machines qui l’utilisent (carrière pour miner à votre place, fermes à ressources automatiques…), des générateurs (thermique, éolien, solaire, nucléaire…) qui la produisent…; ajouts de nouvelles créatures, de nouveaux outils, nouvelles ressources, ….

Et tout cela, avec la bénédiction du développeur.

De manière pratique, Minecraft tourne sur:

  • PC/Mac/Linux
  • Xbox360
  • Android
  • iOS

Le prix: 20€ pour la version ordinateur.

Il existe une version gratuite mais je ne connais pas les limitations par rapport à la version payante.

Avec une telle durée de vie, le prix est largement amorti.

Site officiel: https://minecraft.net/ (en anglais, mais le jeu peut être mis en français)

Quelques trucs que j’aurais aimé savoir avant de commencer:

  • vous pouvez jouer seul sur votre PC ou en multijoueur sur un serveur en ligne (le plus intéressant selon moi, car on peut s’entraider, admirer les constructions des autres…)
  • avant de commencer ou rapidement après, regarder quelques tutoriels sur youtube pour savoir les pièges à éviter et comment vous dépatouiller dans ce monde particulier
  •  mettre Minecraft Wiki dans vos favoris (vous pouvez jouer en fenêtré et avoir toujours cette page à côté)
  • il existe plusieurs modes de jeu: le classique (Survie), le créatif (ressources illimitées, pas de monstres), le mode aventure (pas de création, limitaiton des objets utilisables, des quêtes à faire)

Pour vous faire baver, quand des fous associent deux passions: Trône de Fer et Minecraft, ça donne ça:

Un Commentaire

  1. J’avoue que le concept est original! C’est vrai que ça doit changer des MMORPG avec quêtes, monstres qui attendent au coin d’un chemin mal éclairé… et 20 euros ce n’est pas excessif. Je le note pour plus tard. 🙂
    L’association « Minecraft » et « Trône de fer » est très réussie. C’est impressionnant.

Laisser un commentaire